Savigny-les-Beaune: la reforestation pédagogique biodiverse des écoliers de Savigny-les-Beaune. Bourgogne (Fr). Années scolaires 2010-2017.


Septembre 2008, alors que les médias se font l’écho d’initiatives visant à promouvoir la biodiversité végétale et animale, l’idée de bâtir une forêt germe dans l’esprit de l’équipe enseignante de l’école communale de Savigny-les-Beaune (Côte d’Or, Bourgogne, France) dirigée par Monsieur Patrick GARRY. Des projets ont déjà été menés ou sont en cours de réalisation dans les communes environnantes: Premeaux-Prissey, Pernand-Vergelesses et Villers la faye par exemple. Elles ont placé leur projet pédagogique environnemental sous l’égide du label interministériel « A l’École de la Forêt » avec l’appui technique et pédagogique de l’association Forestiers du Monde®. L’équipe enseignante emboite le pas pour créer à son tour une forêt pédagogique biodiverse. Par courrier daté du 6 octobre 2008, la direction de l’école de Savigny-les-Beaune présente officiellement au conseil municipal la démarche visant à bâtir une forêt pédagogique biodiverse et sollicite la mise à disposition d’un terrain communal.

La pinaie vieillissante de Savigny-les-Beaune

Évidemment, le projet doit remplir un cahier des charges précis. Le plus élémentaire est celui de planter, sur une parcelle propriété de la commune afin que sa gestion ultérieure soit placée entre les mains de la commune et des élus. Le projet doit également favoriser la biodiversité, l’année 2010 étant l’année internationale de la biodiversité. Le principal obstacle à lever est donc le choix de l’emplacement. Il est déterminé en fonction des critères de proximité de l’école (2 kilomètres nous semblent raisonnables pour des petites jambes), d’accessibilité (les chemins sont bien entretenus et le dénivelé n’effraie pas les élèves), de taille (sans verser dans la démesure, la parcelle doit permettre de bâtir une forêt et ne pas se réduire à un parc arboré).

A ce stade du projet, il est important de préciser que Forestiers du Monde®, apporte bénévolement tout appui technico-pédagogique pour le montage et la conduite du projet afin d’assurer sa réussite. Elle remettra gratuitement le guide pédagogique « Bâtir la forêt. Ensemble, développons la biodiversité et luttons contre l’effet de serre » à chaque écolier engagé dans le projet (ouvrage qu’il gardera durant toute sa scolarité élémentaire) et affecte 1500 € au projet issus du cadre de la convention « compensation carbone » signée le 28 décembre 2007 avec la délégation bourgogne d’Électricité de France alors représentée par Marc BENNER. Cette convention favorise la mise en œuvre de projets pédagogiques d’éducation à l’environnement au profit d’écoliers. Elle offre la possibilité à Forestiers du Monde® de procéder à l’acquisition de matériels forestiers (plants forestiers et protections). Les créations forestières pédagogiques biodiverses contribuent à la compensation d’émissions carbone générées par certaines activités d’EDF-Bourgogne tels que les déplacements routiers en véhicules fonctionnant à l’énergie fossile.

Il faudra attendre le 21 octobre 2008 pour que la municipalité s’engage par délibération de son conseil municipal et de son Maire Monsieur Jean-Claude CHAPULLIOT en fonction à l’époque, à mettre à disposition de l’école une parcelle communale d’environ un demi hectare, section ZL 56, sur laquelle on observe un accru spontané de pins noirs, essence résineuse particulièrement présente sur le lieu dit « Les chevrières ».

[mapsmarker marker= »7″]

Le projet est sur les rails, les enseignants et la municipalité fixent l’objectif d’impliquer les élèves du groupe scolaire dans cette aventure pédagogique et écologique, au cours du Conseil d’École du 13 mars 2009. Par ailleurs ce projet est reçu au label interministériel « A l’École de la Forêt » délivré par les ministères de l’Éducation Nationale et de l’Agriculture (en charge de forêts)., véritable reconnaissance de son intérêt pédagogique.

Le site retenu fait l’objet d’une première visite des classes, d’un travail de repérage et d’observation de la pinaie qui fera l’objet d’une exploitation afin de laisser place à une forêt bidiverse.

La parcelle sélectionnée pour installer une forêt pédagogique biodiverse était en effet colonisée par des pins noirs au sein desquels quelques feuillus tentent naturellement de s’installer. Les pins noirs ont atteints leu âge d’exploitabilité et la municipalité de Savigny-les-Beaune décida de les exploiter et de les commercialiser: l’exploitation commença d’autant que le projet de reforestation pédagogique biodiverse était lui aussi bien avancé.

La longue préparation du terrain (2009-2010).

Une intention ne suffit pas et la patience est la principale vertu pour bâtir une forêt. Douze mois s’écoulent sans que rien ne bouge sur la parcelle, l’exploitatoin s’avère peu rentable. C’est l’obstination de Monsieur Louis CHENU alors Adjoint au Maire chargé du domaine forestier, qui va payer. Il réussit à convaincre une société du Morvan de venir abattre et débarder ces quelques pins noirs.

Février 2010, l’exploitation forestière débute; elle se poursuivra jusqu’au 15 mars.

Exploitation de la pinaie vieillissante. Savigny-les-Beaune

Une seconde visite des élèves s’impose afin d’observer le travail des bucherons. L’émotion des enfants passée face à ce spectacle de désolation: arbres enchevêtrés, bousculés par les engins d’exploitation forestière, une explication s’impose pour justifier le travail des bucherons qui offre la possibilité de transformer cette pinaie peu intéressante en terme écologique en une future forêt biodiverse propice à l’accueil de multiples espèces animales. Cette pinaie était en réalité un accru ‘une colonisation spontanée) qui s’est développé en quelques décennies du fait de plantation de pins noirs réalisées dans les parcelles voisines.

Opération de bücheronnage et de débardage sur Savigny les Beaune en février 2010.

La commune décida de procéder à leur récolte et la question se posait de savoir quoi faire derrière. Plusieurs hypothèses furent envisagées: vendre la parcelle à des viticulteurs ? Y replanter des pins noirs ? L’idée de procéder sur cette parcelle à une reforestation pédagogique biodiverse avec les écoliers s’imposa peu à peu grâce à la capacité de conviction et la volonté du directeur de l’école Patrick GARRY, d’élus locaux dans le cadre de contacts avec Forestiers du Monde®.

Dan la logique humaine, la forêt n’est pas qu’un espace de loisir et de détente, elle est considérée comme un espace utilitaire qui a bien souvent pour seule vocation la production de bois en vue de sa commercialisation, unique valorisation économique donc. Les grumes ainsi extraites et placées le long d’un chemin seront transformées en pâte à papier ou en bois reconstitué (aggloméré).

Pile de grumes de pins noirs. Savigny-les-Beaune. Mars 2010.

Au printemps 2010, une société d’insertion beaunoise se voit confier le travail de nettoyage de la parcelle. De nombreuses grosses branches jonchent les abords. En septembre 201, un broyeur vient transformer les dernières branches en copeaux.

La parcelle de la future forêt biodiverse de Savigny-les-Beaune en septembre 2010.

Le terrain est prêt: les acteurs pédagogiques peuvent prendre la main !

Jeudi 14 novembre 2010, une réunion est organisée sur la parcelle avec les différents acteurs du projet: Messieurs Sylvain JACOB, nouveau Maire de la commune, Jean-Paul BAILLY, Adjoint au maire, Alain GENELOT, entrepreneur de travaux ainsi que des représentants de Forestiers du Monde® Jean-Noël CABASSY et Bernard LECLERCQ, référent « Écologie forestière ». Le garde forestier de l’Office national des forêts, Monsieur Stanislas BOULANGER, a également été convié même si cette parcelle ne relève pas encore du régime forestier. l’équipe enseignante est pour sa part représentée par Mme SAUVAGEOT et Monsieur Patrick GARRY.

Réunion du 14 novembre 2010 sur la parcelle de la future forêt biodiverse de Savigny-les-Beaune

La touche finale de la préparation du sol sera effectuée par une entreprise savignienne. Monsieur Alain GENELOT également parent d’élève, engage sa société dans un partenariat avec notre projet. Le travail de sous-solage est réalisé en décembre 2010. Son objectif est d’ameublir le terrain, sur un profondeur de 50 cm, afin de planter dans de bonnes conditions et de favoriser le bonne croissance des plants. Contre toute attente, Monsieur Alain GENELOT fait procéder à un dessouchage systématique de la parcelle avec enlèvement des souches de pins noirs. Le terrain est alors en capacité d’accueillir les nouveaux plants qu composeront cette nouvelle forêt biodiverse.

Dessouchage de la parcelle. Les souches des pins noirs sont retirées.

Désormais, il nous faut concevoir une forêt biodiverse !

Une réflexion sur l’organisation de cette plantain est engagée par Forestiers du Monde®. Au regard de la surface, de la configuration et de la topographie de la parcelle, notre forêt se composera de 4 bosquets biodivers d’une centaine de plants chacun. Un cheminement sera tracé à l’intérieur de la parcelle. Un échéancier technico-pédagogique est défini entre les acteurs de l’association Forestiers du Monde® et les enseignants.

Implantation des bosquets biodivers. Site de Savigny-les-Beaune

Lundi matin 31 janvier 2011.

Deux animateurs bénévoles de Forestiers du Monde® expliquent aux écoliers les notions de biodiversité attachées à cette réhabilitation écologique biodiverse. Les écoliers découvrent alors la variété des essences arbustives et arborées (composition végétale) qui vont composer leur nouvelle forêt, la façon dont il est proposé d’agencer les différentes strates végétales les unes par rapport aux autres (architecture végétale) en tenant compte de la lumière et ce afin d’obtenir une biodiversité optimale, source ultérieure de diversité animale.

Assemblage et architecture d'un bosquet biodivers.

Une attention particulière est portée sur le Damier du frêne (Euphydryas maturna), espèce  de lépidoptère inscrite sur la liste des insectes protégés au plan national et dont on signale la présence en forêt domaniale du Grand Hâ ( à proximité immédiate donc) en 1996 (observation effectuée par C.DUTREIX).

Damier du frêne ou Euphydryas maturna. Spécimen mâle.

Damier du frêne ou Euphydryas maturna. Spécimen mâle.

L’affiche pédagogique « Développons en Côte d’Or la biodiversité. Action en faveur du Damier du frêne » conçue par Forestiers du Monde® est alors exploitée en classe.

Affiche "Développons en Côte d'Or la biodiversité. Action en faveur du Damier du frêne".

Affiche « Développons en Côte d’Or la biodiversité. Action en faveur du Damier du frêne ».

 Mardi 22 mars 2011.

Jean-Noël CABASSY intervient dans chaque classe en matinée pour présenter l’anatomie du plant forestier puis réalise une démonstration de plantation dans la cour de l’école. L’après midi sera consacrée à l’implantation des jalons avec la seule classe des plus grands écoliers. Les élèves auront auparavant appris comment tracer un angle droit avec un ou deux décamètres à partir d’une première ligne droite. Ils poseront ensuite un cadre sur le terrain puis jalonneront au quart du site.

Jeudi 24 mars 2011: Nous y sommes ! Les écoliers bâtissent leur forêt biodiverse en plantant le premier bosquet biodivers.

C’est en matinée que les plus grands écoliers de Savigny-les-Beaune ont engagé l’action et mis en terre chacun au moins un plant forestier qu’il aura fallu protéger avec une protection biodégradable en bambou fixée avec deux tuteurs. Ensuite, ils déposeront de la paille au pied de chaque plant.

Mise en terre du premier bosquet biodivers sur le site de Savigny-les-Beaune.

En début d’après midi, le travail reprend avec cette fois les plus petits écoliers et les collégiens de 5ème du collège Saint Cœur de Beaune invités à participer. Patrick GARRY, Directeur de l’école élémentaire de Savigny-les-Beaune, commence par remercier l’ensemble des citoyens présents pour assister avec la plantation de ce premier bosquet biodivers composé de 160 plants d’essences forestières arbustives et arborées, à la naissance de cette nouvelle forêt pédagogique biodiverse au szin de laquelle on peut espérer qu’un jour prochain, le Damier du frêne trouve un habitat propice à son développement.

Les écoliers posent une fois leur mission accomplie. Savigny-les-beaune. jeudi 24 mars 2011.

Etaient ainsi présents ce jeudi 24 mars 2001 à 14h30 sur le site, outre les écoliers de Savigny-les-Beaune, les collégiens de Saint Coeur de Beaune et les bénévoles de Forestiers du Monde®, Madame TOP, Inspectrice de l’Education Nationale, Monsieur Sylvain JACOB, Maire de Savigny-les-Beaune, des élus des communes de Savigny-les-Beaune et Brochon, Monsieur Pascal DURAND de l’Office Central de la Coopération à l’Ecole (OCCE 21), le nouveau garde forestier de l’Office national des forêts en la personne de Monsieur Olivier DAKNOFF, Monsieur Alain GENELOT, entrepreneur de travaux, des parents et amis de l’école ainsi naturellement que la presse locale en la personne de Monsieur MURIT.

Tous présents pour la naissance de la nouvelle forêt biodiverse de Savigny-les-Beaune. Jeudi 24 mars 2011.

Les collégiens de collège Saint Cœur de Beaune, motivés par leur professeur de Sciences de la Vite et de la terre, Madame jacqueline PUYRAVAUD apportent une contribution très spéciale sur le terrain puisqu’après avoir eux-mêmes plantés, ils acceptent d’aider les plus petits écoliers de Savigny-les-Beaune.

Les collégiens de Saint Coeur de Beaune aident les plus petits écoliers.

Une collégienne épaule deux jeunes écolières. Après avoir acquis la compétence, les collégiens sont invités à transmette ce nouveau savoir immédiatement ! Quelle belle démarche !

Une collégienne épaule deux écolières. Savigny-les-Beaune. jeudi 24 mars 2011.

A 16h30, le premier bosquet biodivers est planté. Opération réussie ! La nouvelle forêt biodiverse de Savigny-les-Beaune est née ! Merci à tous les écoliers, les citoyens, les enseignants, les élus et les bénévoles !

Le premier bosquet biodivers est planté. Savigny-les-Beaune. jeudi 24 mars 2011.

Cette action aura fait l’objet d’une couverture médiatique:

  • Article intitulé « Dessine moi une nouvelle forêt… » publié à la une de l’édition locale beaunoise du quotidien Le Bien Public en date du 31 mars 2011,
  • Article intitulé « Les écoliers créent une forêt » publié en page 6 de l’édition locale beaunoise du quotidien Le Bien Public en date du 31 mars 2011.

Année scolaire 2011-2012: mis en terre du second bosquet biodivers.

c’est au mois de décembre 2011 que l’action est engagée. Tout d’abord en classe car avant d’agir sur le terrain, il faut connaitre l’anatomie du plant forestier avec sa tige aérienne, son chevelu racinaire et le collet. Le collet devra être positionné au niveau de la surface du sol pour que la plantation soir réussie.

Présentation en classe de l'anatomie du plant forestier. Savigny-les-Beaune. Décembre 2011.

Jean-Noël CABASSY de Forestiers du Monde® présente ensuite aux écoliers dans la cour de l’école les matériels forestiers qu’ils utiliseront sur le terrain.

Comment planter un arbre ? Démonstration à l'école. Décembre 2011. Savigny-les-Beaune.

Les écoliers, parents et citoyens bénévoles passent à l’action et plantent le second bosquet biodivers.

Les écoliers, parents et citoyens bénévoles passent à l'action. Savigny-les-Beaune. Décembre 2011

Le second bosquet biodivers est planté. Opération réussie ! A l’année scolaire prochaine et encore merci à toutes et à tous.

Le second bosquet biodivers de Savigny-les Beaune est planté. décembre 2011

Une visite sur le terrain en juin 2011 permettra de découvrir l’abroutissement des plants par les grands herbivores sauvages (cerfs, biches, chevreuils) qui fréquentent les environs et bousculent les protections biodégradables.

Des plants sont abroutis malgré la protection biodégradable en bambou. Savigny-les-Beaune. Juin 2011

Une clôture électrique sera mise en place avec l’association locale des chasseurs pour tenter de protéger un peu plus cette plantation.

Installation d'une clôture électrique pour protéger la plantation biodiverse. Savigny-les-Beaune. Juin 2011.

Année scolaire 2012-2013: mis en terre du troisième bosquet biodivers.

C’est en février 2013 que la classe des plus grands écoliers viendra positionner les jalons sur un terrain enneigé !

Implantation des jalons sur le terrain enneigé le 11 février 2013. Savigny-les-Beaune.

Les parents d’élèves et les aînés nous apportent l’aide indispensable ce 28 mars 2013 pour creuser les trous avant l’arrivée des écoliers.

Préparation des trous avec les citoyens bénévoles. Savigny-les-Beaune. 28 mars 2013.

Les écoliers plantent le troisième bosquet biodivers ce 28 mars 2013.

Les écoliers investissent le terrain et plantent le troisième bosquet biodivers. Savigny-les-Beaune. 28 mars 2013.

Toutes les classes participent et chaque écolier plante chaque année au moins un arbre ou un arbuste. Les écoliers utiliseront quelques gaines en plastique pour la protection des plants contre les grands herbivores. En effet, le pépiniériste n’aura pas été en mesure de nous fournir en protection biodégradable en bambou ! Les gaines en plastique présentent un inconvénient: il faut un jour venir les retirer et les placer en déchetterie. Elles sont cependant moins chers !

Les plus petits écoliers arrivent également et agissent. Savigny-les-Beaune. 28 mars 2013.

Le troisième bosquet biodivers est planté. Bernard LECLERCQ de Forestiers du Monde® et Patrick GARRY, Directeur de l’école, contrôlent le travail après le départ des écoliers. Opération réussie cette année encore ! Merci à toutes et à tous !

Contrôle du travail effectué par les écoliers après leur départ. Troisième bosquet biodivers. 28 mars 2013.

Année scolaire 2013-2014: mise en terre d’une partie du dernier bosquet biodivers.

Comme chaque année, la classe des plus grands sera venu au préalable positionner les jalons et faire donc quelques exercices de mathématiques appliquées.

Et c’est le 20 mars 2014 que les tous écoliers procéderont à la plantation d’une partie du dernier bosquet biodivers. Les écoliers installeront cette année les protections biodégradables en bambou de seconde génération, bien plus solides !

Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune. Quatrième bosquet biodivers. 20 mars 2014

En fin de journée, le quatrième bosquet est partiellement planté ! Opération réussie. Merci à toutes et à tous !

Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune. 20 mars 2014.

Année scolaire 2014-2015: la dernière plantation. La reforestation pédagogique biodiverse est achevée !

Comme chaque année, la classe des plus grands sera venu au préalable positionner les jalons et faire donc quelques exercices de mathématiques appliquées.

Et c’est le 4 décembre 2014 que les tous écoliers procéderont à la dernière plantation, complétant ainsi le quatrième et dernier bosquet biodivers.

Le quatrième et dernier bosquet biodivers est planté. Savigny-les-Beaune. 4 décembre 2014.

Et pour l’occasion, puisque la reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune engagée en 2010 est désormais achevée, la presse local est conviée. Ainsi, une équipe France 3 Bourgogne fera un excellent reportage diffusé le soir même aux actualités régionales en Bourgogne.

C’est donc Patrick GARRY en qualité de Directeur du groupe scolaire qui explique a démarche pédagogique ainsi que les enjeux poursuivis et les objectifs atteints !

Patrick GARRY devant les journalistes de France 3 Bourgogne. Savigny-les-Beaune. 4 décembre 2014.

Nous vous présentons ici le reportage télévisuel réalisé par l’équipe de France 3 Bourgogne qui a accepté de nous rejoindre sur le terrain à l’occasion de l’achèvement du projet.  Nous tenons à remercier les deux journalistes qui ont su mettre en valeur l’engagement des écoliers et des adultes, les valeurs et objectifs de cette démarche innovante de reforestation pédagogique biodiverse.

Année scolaire 2016-2017: Création de la signalétique pédagogique et protection des plants

  • Mercredi 18 mai 2016, Mr le Maire Sylvain JACOB, Mr Patrick GARRY, directeur de l’Ecole ainsi que Mrs Guy VALLADE, Référent signalétique pédagogique de l’ONGE Forestiers du Monde® et Jean-Noël CABASSY parcouraient le site de la reforestation pédagogique biodiverse afin d’étudier les modalités d’implantation d’une signalétique pédagogique destinée à témoigner de l’opération ici engagée par les écoliers depuis l’année scolaire 2010-2011. Il s’agissait d’élaborer le cahier des charges de cette signalétique, cahier des charges qui doit définir ce qui sera confié aux écoliers et aux enseignants ainsi que les informations essentielles qui méritent d’être portées à la connaissance des promeneurs – randonneurs qui découvriront ce site en balade.

Parcours et contrôle de la création forestière pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune le 18 mai 2016 en présence de Mrs Sylvain JACOB, Maire de la commune, Patrick GARRY, directeur de l'école, Guy VALLADE, référent signalétique pédagogique de l'ONGE Forestiers du Monde® et Jean-Noël CABASSY

  • Mercredi 5 avril 2017, tous les écoliers de l’école élémentaire communale de Savigny-les-Beaune dirigée par Patrick GARRY, accompagnés par leurs professeurs et des parents d’élèves se sont retrouvés sur la parcelle de la reforestation pédagogique biodiverse de la commune afin de mettre en place 100 nouvelles protections biodégradables en bambou. En effet, les premières protections posées au cours des années scolaires 2011-2012 et 2012-2013, d’une conception moins résistante que les nouvelles posées ce jour, n’assuraient plus la protection des plants contre les grands herbivores.

Pose des 100 nouvelles protections biodégradables mercredi matin 5 avril 2017. Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune.

Organisés en deux vagues successives accueillies par les quatre membres bénévoles de l’ONGE Forestiers du Monde® à savoir Bernard LECLECRQ, Jacqueline ROGEON, Christine CABASSY-BEYLI et Jean-Noël CABASSY, les écoliers constitués en binôme ont sélectionné les plants dont la survie était engagée et ont assuré la pose desdites protections biodégradables.

Pose des 100 nouvelles protections biodégradables mercredi matin 5 avril 2017. Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune.

Nous tenons ici à remercier et féliciter les écoliers, leurs professeurs, les parents d’élèves pour leur engagement dans ce projet et tenons à adresser un remerciement particulier à Monsieur le Maire de la commune Sylvain JACOB pour son soutien sans faille au fil des ans.

Pose des 100 nouvelles protections biodégradables mercredi matin 5 avril 2017. Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune.

  • Jeudi 6 avril 2017, le directeur de l’école Patrick GARRY nous informait qu’un incendie avait éclaté mercredi soir, qu’il avait mobilisé une vingtaine de sapeurs-pompiers durant 4 heures et avait partiellement parcouru la parcelle. Une cinquantaine de plants sont ainsi probablement été détruits.

Incendie du mercredi soir 5 avril 2017. Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune.

Comme le précise l’article Bien Public publié dans l’édition beaunoise le 7 avril 2017, une enquête a été ouverte par le Gendarmerie nationale afin de déterminer la cause de cet incendie et les éventuels auteurs. Un travail de replantation devra être programmé en septembre ou octobre 2017. D’ici là, il convient d’être vigilant et attentif à l’éventuelle reprise des plants qui auront été approchés par le feu.

Incendie du mercredi soir 5 avril 2017. Reforestation pédagogique biodiverse de Savigny-les-Beaune

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *