La Cigogne noire ou la collaboration de Forestiers du Monde® avec la Mauritanie.


A l’occasion de sa visite en France pour la Conférence des Parties (COP 21), le Docteur Abdallahi DIARRA a fait étape en Côte d’Or auprès des acteurs engagés dans la protection de la Cigogne noire. Il a également pris de temps de découvrir comment des écoliers s’engagent pour bâtir des forêts biodiverses au sein desquelles un jour des cigognes noires pourraient nicher ! Car plus les forêts seront diversifiées et plus elles permettront d’abriter et de nourrir une faune variée parmi laquelle notamment le Damier du frêne (Euphydryas maturna) qui bénéficie désormais d’un Plan Régional (Bourgogne) Volontaire d’Actions ou la cigogne noire (Ciconia nigra).

DSC08728 (2) (Small)
La nature ne connait pas les frontières !

Ainsi vendredi 27 novembre 2015 les écoliers de l’école élémentaire publique de Saint Julien engagés dans la plantation d’un nouveau bosquet biodivers au sein de la plus grande création forestière pédagogique biodiverse de France imaginée par Forestiers du Monde® à ce jour et située sur la commune de Saint Julien, ont-ils eu la surprise de faire la connaissance de Mr Abdallahi DIARRA, Docteur en sociologie du développement et de l’environnement, actuel coordinateur des organisations de la Société Civile pour la défense de l’environnement dans le bassin du fleuve Sénégal (CODESEN), également Directeur de l’Institut Mauritanien de formation, d’étude et de recherche pour le développement durable, accompagné de Mr Paul BROSSAULT, Cadre technique de l’Office national de forêts, spécialiste de la Cigogne noire en France, également chargé de mission « Cigogne Noire » pour Forestiers du Monde®.

DSC08736 (2) (Small)
Reçu par Mr Jean-Noël CABASSY, co-président de l’ONGE Forestiers du Monde®, Mr Abdallahi DIARRA a découvert des écoliers engagés concrètement dans un programme de reforestation biodiverse. Au cours de cette rencontre,Il aura pris le temps de présenter son pays, les enjeux attachés à la protection de l’environnement en Mauritanie, particulièrement dans le bassin du fleuve Sénégal où la cigogne noire hiverne.

DSC08738 (2) (Small)

l’idée de la création d’une future représentation de Forestiers du Monde® en Mauritanie aura été évoquée et ce afin que des écoliers Mauritaniens apprennent eux aussi à bâtir localement des forêts pédagogiques biodiverses en mesure de limiter l’avancée du désert qui menace le fleuve Sénégal.

DSC08715 (Small)
La protection de la cigogne noire ou la nécessaire collaboration Europe – Afrique

La cigogne noire fut également évoquée. Cette espèce forestière protégée fait l’objet d’un programme de suivi et de protection en France. Cependant, l’hiver venu, elle migre jusqu’en Mauritanie et pour assurer sa protection il convient de préserver ses habitats tant en Europe qu’en Afrique. Elle ne connait pas les frontières et impose aux protecteurs de ces deux continents de coordonner leurs actions respectives.

CN (Small)

Une Cigogne noire adulte (bec et pattes rouges) avec un jeune de l’année.

Photographe:  F CROSET

L’étude de cette espèce protégée tant sur ses zones de reproduction que sur ses trajets migratoires ou ses zone d’hivernage est fondamentale. Des centaines de spécimens ont été bagués entre 1995 et 2011 sous l’égide du centre de recherche par le baguage des populations d’oiseaux du Museum d’Histoire Naturelle de Paris en liaison avec le programme européen de bagage des Cigognes noires. Or l’étude d’une telle espèce migratrice subsaharienne ne peut être conduite seulement à l’échelle européenne mais doit également concerner son séjour en Afrique.

Le suivi satellitaire permet de connaître les trajets migratoires et les zones d’hivernage de la population d’Europe de l’Ouest forte de plus de 3000 oiseaux. Le Sud de la Mauritanie est alors avec les oueds du Gorgol, dans la vallée du fleuve Sénégal, une zone d’hivernage essentielle.

Pour sa part le citoyen Paul BROSSAULT, Membre Expert de la commission « espèces » de l’UICN FRANCE, référent « Cigogne noire » au sein de l’ONGE Forestiers du Monde® détient désormais une lettre de mission pour
• le développement des relations avec la Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Défense de l’Environnement et le développement dans le bassin du fleuve Sénégal (CODESEN) représenté par Mr Abdallahi DIARRA
• le développement de toute collaboration mauritanienne avec Forestiers du Monde®,
• l’étude de la fondation d’une représentation nationale mauritanienne intitulée « Forestiers du Monde® – Mauritanie »

A l’heure de la 21ième Conférence des Parties (COP21) organisée en France, cette rencontre laisse augurer une belle collaboration internationale !

Print Friendly

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *