Valorisation des données Damier du Frêne: Forestiers du Monde® exploite Bourgogne Base Fauna.


En mars 2016, l’ONGE Forestiers du Monde® et la Société d’Histoire naturelle d’Autun (SHNA) signaient une convention de partenariat et d’échanges de données dans le cadre du Plan régional Volontaire d’Actions en faveur du Damier du Frêne (Euphydryas maturna) via la base Bourgogne Base Fauna

 

Logotype officiel de Bourgogne Base Fauna

Présentation de la base naturaliste Bourgogne Base Fauna

La Bourgogne Base Fauna (BBF) est la base régionale de données sur la faune sauvage. C’est une base de données multi-partenariale qui regroupe le fruit de l’observation de différentes structures ou de particuliers. Les données ainsi centralisées sont donc plus facilement mobilisables, leur valorisation est donc plus aisée. La BBF est gérée par la Société d’histoire naturelle d’Autun et co-gérée pour le volet « oiseaux » par la fédération Etude et protection des Oiseaux en Bourgogne.

D’où viennent les données et à quoi servent-elles ?

La BBF a une vocation d’intérêt général par la mise à disposition de données naturalistes à des structures très diverses, ou des particuliers, et ceci pour des besoins variés : évaluation des politiques environnementales, outils d’aide à la décision, alerte environnementale en cas de projet d’aménagement, information et sensibilisation du public, études et inventaires thématiques (reptiles et amphibiens, mammifères sauvages, lépidoptères, odonates, etc.), recherche.

Les données intégrées à la BBF peuvent être diffusées à d’autres structures départementales, régionales ou nationales œuvrant dans le domaine de l’environnement, qui pourront à leur tour les utiliser dans le cadre de leur statut et le respect des conditions énoncées dans la charte BBF ici présentée

Les informations fournies comprennent l’intégralité des informations disponibles avec au minimum les champs suivants:

  • Nom de l’espèce,
  • Commune,
  • Lieu-dit,
  • Niveau de précision,
  • Identifiant géolocalisation,
  • date d’observation,
  • observateur(s),
  • Type biotope,
  • Commentaire biotope,
  • Nombre d’adulte,
  • Sexe,
  • Stade ( chenille, oeufs, etc.)

Vous trouverez ici la convention co-signée entre l’ONGE Forestiers du Monde® et la Société d’Histoire Naturelle d’Autun gestionnaire de l’outil Bourgogne Base Fauna.

Présentation de la Société d’Histoire naturelle d’Autun ou SHNA:

La SHNA est une association de loi 1901, fondée en 1886, reconnue d’utilité publique le 18 mai 1895 et agréée association de protection de l’environnement depuis le 18 mars 2010, a pour but de contribuer au progrès des sciences naturelles et préhistoriques, d’en propager le goût, de rechercher recueillir, classer et présenter tout ce qui peut se rattacher à ces sciences.

Logotype officiel de la Société d'Histoire Naturelle d'Autun.

Elle conduit à ce titre des opérations d’inventaires et de recherches, notamment dans le cadre des programmes de l’Observatoire de la Faune de Bourgogne (OFAB), qu’elle anime avec ses scientifiques,des actions de gestion, de protection, et de conseil auprès des collectivités et des particuliers, des actions d’animation, de coordination et de sensibilisation. Aussi, la SHNA, au travers de la Bourgogne Base Fauna (BBF), dont elle est gestionnaire, anime un réseau d’associations dépositaires et productrices d’informations sur la faune et les habitats d’espèces. La BBF a pour objectif prioritaire de valoriser les connaissances sur les espèces et de contribuer à faire connaître la biodiversité pour mieux la préserver comme défini dans la Charte BBF. La BBF est cogérée avec la Fédération Étude et Protection des Oiseaux en Bourgogne (EPOB) pour le volet « Oiseaux ».

Les fondamentaux indispensables s’agissant du Plan régional volontaire d’Actions en faveur du Damier du Frêne.
S’agissant plus particulièrement du Damier du Frêne, par convention signée le 4 novembre 2011 et avenant signé en 2013, la DREAL Bourgogne confiait confiait à l’ONGE Forestiers du Monde® la responsabilité d’élaborer un plan régional volontaire d’actions en faveur du Damier du Frêne (Euphydryas maturna), dont le but est de rétablir ce papillon protégé (Annexes II et IV de la Directive Habitats) et menacé dans un état de conservation favorable. Il consiste, à partir d’un bilan des connaissances sur l’espèce considérée (écologie, biologie, menaces, enjeux de conservation…), en l’élaboration d’une stratégie d’actions hiérarchisées et opérationnelles sur le long terme (le plan se déroulant sur 5 ans). Forestiers du Monde® a élaboré le Plan Régional volontaire d’Actions (PRA) en faveur de cette espèce protégée sur les années civiles 2012 et 2013.

Imago du Damier du frêne Euphydryas maturna.

Imago du Damier du frêne Euphydryas maturna.

Ce PRA Volontaire a été validé le 1er octobre 2014 par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel de Bourgogne. En France, c’est le premier Plan régional VOLONTAIRE en faveur d’une espèce d’insecte protégé, c’est à dire élaboré à l’initiative de citoyens et non pas sur commande de l’État français. Il est donc particulièrement observé par le monde des naturalistes français car il ouvre la voie à une nouvelle forme d’engagement citoyen en faveur de la protection de la nature.
Les actions de l’ONGE Forestiers du Monde® sont en parfaite adéquation avec la charte constitutionnelle de l’environnement, devenue loi constitutionnelle le 1er mars 2005 et faisant partie intégrante du bloc de constitutionnalité. Forestiers du Monde® participe à la préservation et à l’amélioration de l’environnement conformément aux dispositions de l’article 2 de la Charte et tente, par l’intermédiaire du plan régional volontaire d’action du Damier du Frêne, de contribuer à la réparation du dommage causé à l’environnement puisque par l’intermédiaire de ce plan, elle tente de réintroduire une espèce de papillon en voie de disparition dans les régions où elle existait auparavant. L’Association Forestiers du Monde® agit donc en conformité avec la charte de l’environnement devenue loi constitutionnelle le 1er mars 2005 et répond parfaitement aux différentes missions prévues aux articles 2 et 4.

Print Friendly

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *