Clément LACHAUD : chronique d’un jeune forestier en Amérique du sud.


Le 22 mars 2019, Clément LACHAUD était nommé à la qualité d’Ambassadeur de l’ONGE « Forestiers du Monde® » pour le Pérou, l’Equateur et la Colombie, pays qu’il a visité sans oublier de semer l’idée d’apprendre localement à des écoliers à bâtir des forêts bio diverses. En effet, l’ONGE Forestiers du Mondé® n’est pas encore implantée en Amérique du Sud, hormis en Guyane Française.
Il a accepté de nous adresser un compte rendu succinct de ce long voyage de dix mois.
 
Premiers émois forestiers dans la réserve de Federico Alberto, aux abords d’un petit village chilien où les majestueux pins radiata (pinus radiata) et autres eucalyptus (eucalyptus globulus) dénotent agréablement avec les plantations industrielles croisées plus tôt dans le voyage.

Réserve Federico Alberto. Chili.

 
Belle première expérience ! Mais c’est en Bolivie qu’il découvre pour la première fois de son existence un joyau : la forêt tropicale ! Le Parque Nacional Amboro ne représente peut-être qu’un « cheveu » de l’Amazonie, et l’étape fut brève, mais ce fut un moment qui le marqua à jamais : sa première rencontre avec la forêt amazonienne.
 

Parque nacional amboro. Bolivie.

 

En remontant dans le Nord, les arbres tropicaux laissent rapidement place aux montagnes andines boliviennes et péruviennes. C’est en Équateur qu’il renoue contact avec l’Amazonie, mais cette fois pour de bon ! Trois semaines de volontariat avec les citoyens locaux et les enfants du village de Puerto Misahualli, et trois jours dans une communauté vivant encore au cœur de ce paradis vert.
 

Communauté villageoise. Equateur.

 
La végétation abondante, les arbres aux contreforts imposants et démesurés, les plantes et autres animaux/insectes étranges qu’on ne voit qu’à la télévision… quel régal à découvrir !
 

Enfants d’une communauté villageoise. Equateur.

 
Les ressources sud-américaines sont d’une richesse incomparable et ce sont les mangroves de la côte caraïbe colombienne qui clôtureront ses découvertes forestières.

Forêts de mangroves. Colombie.

 
Durant ces neuf mois, il a eu la chance de travailler bénévolement dans des écoles en Bolivie, au Pérou, en Équateur et en Colombie. Passer tout ce temps avec ces enfants à l’enthousiasme communicateur, amène un défi de taille à relever : améliorer l’éducation (scolaire, environnementale, économique …) dans les pays sous-développés. Le constat est assez lourd : la pollution est bien plus visible et présente au quotidien que sur notre continent, et les enfants ne sont que très peu sensibilisés ! Les innombrables plastiques font partie du décor dans les rues. Pire encore, pendant les activités pédagogiques de ramassage de déchets, ce sont les enfants vivant près des forêts tropicales qui peinent le plus à distinguer ce qui est naturel ou non. Certains vont même jusqu’à dessiner des girafes et des éléphants (espèces africaines !) quand on leur demande de décrire leur forêt amazonienne et ses animaux.
 
Les problèmes financiers, les lacunes scolaires des parents et les conditions de vie précaires sont tout autant de freins à l’éducation des plus jeunes. Survivre est d’ailleurs, d’après des nouvelles récentes, encore plus compliqué avec la crise sanitaire Covid-19, nombre d’associations ne peuvent plus fonctionner correctement et certaines villes sont même complètement délaissés, laissant leurs habitants sans ressources financières et alimentaires.
 
La transition écologique mondiale passera par eux, obligatoirement ! Améliorer leur condition d’éducation leur permettrait finalement de prendre conscience des impacts environnementaux et de s’aligner voire dépasser les défis écologiques lancés par les pays européens.
 
Si vous passez en Amérique du Sud, et dans tout autre pays de cet hémisphère, prenez le temps de sortir des sentiers touristiques pour vous imprégner de leur mode de vie, en vivant et partageant une expérience avec ces habitants. Prenez le temps d’agir, pour que votre séjour ne soit pas un simple « road trip », mais bien un partage de culture et de connaissances. Vous vous apercevrez alors que malgré leur quotidien difficile, les sud-américains sont des gens extraordinaires, et ont beaucoup à nous apprendre.
 
Aujourd’hui, de retour en France, Clément LACHAUD qui a souhaité mettre fin à sa fonction d’Ambassadeur de l’ONGE Forestiers du Monde® pour le Pérou, l’Équateur et la Colombie, s’est associé à un bureau d’études forestier WOOD’UP lequel propose ses services en matière de gestion forestière et contribue également à sensibiliser les enfants à la forêt et sa gestion. En parallèle, il reprend ses études pour être en mesure de développer son activité forestière sous les tropiques. L’Amérique du Sud n’est peut-être pas si loin que ça finalement…
Clément LACHAUD Mars 2019

Clément LACHAUD Mars 2019

 
Clément LACHAUD, citoyen français, forestier de formation est aussi copnfondateur de l’associaytion « Nos éco’liées ». La création de cette association lui aura permis d’aller à la rencontre d’écoles tout au long de son périple sud-américain.
 
Nous tenons ici à le remercier pour son engagement citoyen et sa volonté de contribuer à changer le monde, à protéger les forêts et découvrir les populations locales pour apprendre le vivre ensemble sur cette unique planète qu’il nous appartient tous de préserver
Clément LACHAUD : 06 35 30 79 26
Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *