L’ONGE Forestiers du Monde® s’oppose à l’extension en forêt du circuit automobile Dijon-Prenois.


Un collectif de citoyens s’est constitué en vue de s’opposer au projet d’extension du circuit automobile de Dijon-Prenois en forêt publique. Mr François JARRIGE, membre actif de ce collectif, a contacté l’ONGE Forestiers du Monde® afin de faire connaissance et étudier les modalités les plus efficaces et mobilisatrices permettant d’empêcher toute extension du circuit automobile de Dijon-Prenois en zone forestière sur une surface de 50 ha de forêt communale de Prenois relevant du régime forestier. Une première rencontre s’est tenue samedi après midi 15 décembre 2018 sur le terrain.


Au titre de Forestiers du Monde® étaient présents Messieurs Bernard LECLERCQ, Docteur d’Etat en écologie, référent « Ecologie forestière » et Jean-Noël CABASSY, Co-président. Mr Vincent DERAIN, conseiller municipal de Prenois était également présent. Le collectif local citoyen travaille à la constitution d’une association.
L’ONGE Forestiers du Monde® apportera tout son concours, ses compétences juridique, forestière et naturaliste à l’association locale en voie de constitution afin de s’opposer au projet d’extension de ce circuit automobile aux titres de la protection élémentaire des forêts, de la lutte contre le changement climatique, de la lutte contre la bétonisation des sols (un département français tous les 7 ans !) et de la conservation de la biodiversité ordinaire.
L’ensemble des associations naturalistes locales seront sollicitées afin de porter une attention particulière sur la surface forestière objet de la demande d’extension afin d’alimenter un dossier sur la faune et la flore remarquables identifiées dans les zonages de type ZNIEFF I et II concernés par le projet d’extension du circuit automobile en forêt publique.
Le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) de Bourgogne-Franche-Comté dont le président est le forestier Mr Vincent GODREAU sera également saisi afin qu’il puisse veiller à ce que le patrimoine naturel local soit bien inventorié et que les dispositions soient prises pour assurer sa conservation.
On fera observer que la Mission Régionale d’Autorité Environnementale de Bourgogne -Franche-Comté dans son avis n°2017ABFC44 du 12 octobre 2017 a déjà indiqué que « l’extension de ce circuit automobile n’est ni justifiée au regard de besoins avérés, ni réellement prise en compte dans les incidences environnementales alors qu’elle impacte un espace forestier et sa biodiversité, d’une part et n’est pas neutre en termes de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique d’autre part ».
Si le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes a été définitivement abandonné, on peut estimer que l’extension d’un circuit automobile destiné à faire tourner pour le plaisir des voitures en rond n’a aucun sens en 2018 et pour les décennies à venir.
Enfin, l’ONGE Forestiers du Monde® sera vigilante quant au respect des procédures de distraction – application du régime forestier et défrichement le cas échéant. Forestiers du Monde® précise qu’en cas d’infraction à la législation forestière donnant lieu à rédaction d’un procès verbal de constatation d’infraction, elle se constituera partie civile.

Rencontre du 15 décembre 2018 circuit automobile Dijon-Prenois
Rencontre du 15 décembre 2018 circuit automobile Dijon-Prenois
Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *