Première marche verte commémorative en mémoire de la forêt communale défrichée de Pernand-Vergelesses !


Dimanche 15 septembre 2019, une cinquantaine de citoyens avaient répondu à l’appel du collectif « La Jeannie » de Pernand-Vergelesses, des Sentinelles de la Montagne Dijonnaise et de l’ONGE Forestiers du Monde® pour la première marche verte commémorative de la forêt disparue de Pernand-Vergelesses.

marche commémorative du 15 septembre 2019 à Pernand-Vergelesses


Réunis pour dénoncer ce massacre écologique réalisé avec l’accord des autorités préfectorales, y compris pour la destruction d’espèces protégées pour lesquelles une dérogation a été accordée par la DREAL Bourgogne Franche-Comté, le groupe de marcheurs a emprunté le sentier de découverte paysagère dit sentier des cabottes afin de procéder à un vibrant hommage au cours duquel chacune des organisations a expliqué les raisons de son engagement dans ce combat pour préserver la nature au sein du site « vignoble de Bourgogne » classé par l’UNESCO au titre du patrimoine mondial de l’Humanité !


Car il s’agit bien d’un massacre écologique si l’on tente d’établir la funeste comptabilité des êtres vivants écrasés, détruits, pulvérisés par les engins mécaniques qui n’ont pas mis plus de 2 jours pour réaliser cette déforestation. 2 jours pour massacrer des milliers d’ espèces dont 90% d’insectes selon les statistiques établies par WWF ( Biodiversité forestière D. VALLAURI et E. NEYROUMANDE 2009)

marche commémorative du 15 septembre 2019 à Pernand-Vergelesses


Rappelons ici également qu’une forêt jeune stocke du gaz carbonique jusqu’à 2 tonnes par ha et par an ; la parcelle défrichée avait donc déjà participé depuis une dizaine d’années à l’élimination d’une centaine de tonnes de CO2 de l’atmosphère. Au cours de son développement elle aurait participé très efficacement à la lutte contre le changement climatique. Son défrichement va libérer dans l’atmosphère ce CO2 déjà fixé dans le jeune bois et dans le sol. Ce bilan contribuera sans conteste à amplifier les dérèglements du climat.

La forêt communale de Pernand Vergelesses défrichée le 5 septembre 2019 par l'entreprise de travaux Alain GENELOT

La forêt communale de Pernand Vergelesses défrichée le 5 septembre 2019 par l’entreprise de travaux Alain GENELOT

Rappelons nous également que cette forêt était classée NATURA 2000. Créé le 21 mai 1992 par les États membres de l’Union européenne qui élaborent alors la directive habitats, le réseau NATURA 2000 devait permettre de réaliser les objectifs fixés par la Convention sur la diversité biologique, adoptée lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992 et ratifiée par la France en 1996.
La formation du réseau est initialement prévue pour l’an 2000 (d’où le chiffre 2000 accolé à Natura) . Les États membres de l’Union devaient sélectionner sur leur territoire les sites naturels qui devaient former le réseau, et fournir une liste nationale des sites soumis à la formation du réseau Natura 2000.
Nous voyons aujourd’hui combien cette démarché européenne de protection de l’environnement se concrétise sur le terrain. On défriche un site NATURA 2000 !

Souvenons nous que les civilisations meurent par suicide. Nous sommes sur ce chemin !

Désormais le combat est engagé le plan judiciaire devant le tribunal administratif de Dijon. l’ONGE Forestiers du Monde® entend faire reconnaître l’illégalité de ce défrichement.

Souvenons nous aussi qu’il suffit d’une délibération du conseil municipal des élus de Pernand-Vergelesses pour stopper cette folie et laisser la nature reprendre ses droits. Ce peut être fait lors du prochain conseil municipal. Ce peut être aussi l’engagement de citoyens qui entendent se présenter aux prochaines élections municipales pour éviter que Pernand-Vergelesses ne devienne l’expression locale de la déforestation mondiale à l’œuvre. C’est nous citoyens qui avons la capacité d’agir et de changer le monde maintenant !

marche commémorative du 15 septembre 2019 à Pernand-Vergelesses

René de Châteaubriand écrivait : Les forêts précèdent les hommes, les déserts les suivent »
Il est temps de donner tort à Chateaubriand et d’inscrire désormais le défrichement dans la trop longue liste des crimes contre l’humanité !
Et cela commence ici et maintenant en exigeant que cessent les attaques contre la forêt, bien commun de l’humanité !

Ils veulent installer des vignes ! Exigeons la création de la première réserve forestière communale intégrale de France !

Les citoyens ont effectué une minute de silence puis ceux qui le voulaient ont saisi une poignée de ce qui reste de cette forêt (des branches et des feuilles broyées) pour les lancer dans le vent en direction de la forêt disparue de Pernand Vergelesses.

Cahier de doléances ouvert lors de la commémoration en mémoire de la forêt défrichée de Pernand-Vergelesses.


Un cahier de doléances était ouvert et fut adressé la semaine suivante à l’attention de Mr le Maire Jean CHEVASSUT.
Cette marche a fait l’objet d’une couverture par la presse locale (Le bien Public et France Bleu).

Article Bien Public lundi 16 septembre 2019

https://www.francebleu.fr/…/a-pernand-vergelesses-une-march…

Enfin, le combat fut également porté à la connaissance des citoyens lors de la marche pour le climat organisée samedi 21 septembre 2019 sur Dijon.

Marche pour le climat à Dijon le 21 septembre 2019

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *