L’escargot de Bourgogne (Helix Pomatia) en voie de disparition ?


Afin d’assurer la pérennité de l’espèce sauvage de mollusque répondant au nom d’Escargot de Bourgogne, “Helix pomatia” le législateur a promulgué dès 1979 des interdictions de ramassage en vue de permettre la reconstitution des populations naturelles et d’assurer sa protection pendant les périodes où elles sont particulièrement vulnérables.

Escargot de Bourgogne. Helix pomatia.

Escargot de Bourgogne. Helix pomatia.

Des prélèvements historiques incroyables de nos jours.
En l’an 1900, une pétition signée par 500 marchands d’escargot fut présentée au conseil municipal de Paris pour obtenir un plus grand emplacement aux Halles centrales où ils en vendaient plus de 1 200 000 kg par an. Dijon était un des principaux centres d’expédition: une seule maison vendait à elle seule environ 3 000 000 de spécimens par an. On imagine facilement l’impact sur les populations sauvages locales. Par ailleurs, aujourd’hui encore, l’héliciculture n’est pas parvenue à en maîtriser l’élevage.

Une espèce aux mœurs sexuelles surprenantes

A partit d’octobre, quand la température est inférieure à 10°c, il rentre en hibernation. Il se blottit dans un trou qu’il a creusé et se rétracte dans sa coquille, qu’il ferme avec un opercule. Dès le printemps par temps humide il sort et se nourrit activement de végétaux. Il assure sa reproduction d’avril à septembre. Généralement deux pontes ont lieu, l’une au printemps et l’autre au début de l’automne. Ils sont par ailleurs hermaphrodites. Ils ont cependant besoin d’un partenaire. Les spermatozoïdes vont dans les voies génitales de l’autre et vice versa. La ponte des œufs a lieu dans un trou de 10 à 60 jours après l’accouplement. Un escargot devient adulte à 3 ans et vit généralement 6 ans.

Accouplement d'escargots de Bourgognne. Helix pomatia.

Une vie d’escargot difficile…
De nombreux prédateurs (taupe, loir, lézard, pie, merle…) des parasites (nématodes, strongles…) et des maladies (la bactériose…) sont susceptibles de le détruire. Le pire de tous ses ennemis est sans aucun doute l’homme qui, par ramassage intempestif, utilisation de produits nocifs (pesticides, herbicides…) et artificialisation des territoires, a réduit considérablement les populations, surtout celles de Bourgogne. La modernisation de l’agriculture a eu des conséquences néfastes sur les populations de gastéropodes. Soit de façon directe, par l’utilisation intensive d’engrais et de pesticides, soit indirectement par la transformation des milieux. Le remembrement, l’arasement des talus, des murets de pierre, l’assèchement de zones humides, le recours à l’utilisation d’engins du type girobroyeur opérant au ras du sol, s’ils maintiennent des espaces “propres”, contribuent à la disparition des espaces privilégiés pour l’escargot.

“Helix pomatia” et la conservation de la vie sauvage en Europe
Les États membres du Conseil de l’Europe (NDLR: dont la France) constatant (…) la raréfaction de nombreuses espèces de faune sauvage et la menace d’extinction qui pèse sur certaines d’entre elles s’engagent à prendre les mesures législatives et règlementaires pour protéger les espèces de faune sauvage énumérées dans l’annexe III: Exploitation règlementée de manière à maintenir ces populations hors de danger. L’espèce Helix pomatia, Escargot de bourgogne est ainsi citée dans l’annexe III (espèces protégées) de la convention de Berne ratifiée par la France, (décret du 22 août 1990).

Un arrêté ministériel assure en France sa protection. Quelle sanction prévue par la loi ?
En France, à partir du 1er avril et jusqu’au 30 juin tout ramassage est interdit par l’arrêté ministériel du 24 avril 1979. Toute infraction à cet arrêté ministériel du 24 avril 1979, pris par le ministre chargé de la protection de la nature selon les dispositions de l’article R 412-8 du code français de l’environnement au titre de la protection de la faune et de la flore, préservation du patrimoine biologique, est passible d’une peine d’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe (NDLR: 750 Euros) conformément aux dispositions de l’article R 415-3 du code français de l’environnement.

Si en France, l’arrêté ministériel du 24 avril 1979 assure sa protection, il n’est pas pour autant sauver d’autant que nul ne mesure vraiment l’impact de cette mesure de protection faute de suivi régulier de l’état des populations sauvages. Personne à ce jour n’est en mesure d’estimer l’état de la population française d’Escargots de Bourgogne ! C’est d’ailleurs pour combler cette lacune que le Muséum d’histoire naturelle de Paris vient de demander aux particuliers de participer à un recensement national de l’ensemble des mollusques présents dans nos jardins privatifs. Cette première mesure de l’état des populations de mollusques est la condition sine qua none pour évaluer la pertinence des mesures de protection dont bénéficie notamment Helix pomatia.

Relâcher Escargots de Bourgogne 01-07-2009 026 (Small)

Des citoyens qui s’engagent pour dénombrer les populations d’escargot de Bourgogne

L’escargot de Bourgogne, espèce de la faune sauvage qualifiée de banale bien qu’elle bénéficie d’une législation en faveur de sa protection partielle, est peu considérée. Aussi nous proposons que les citoyens qu ile souhaitent puissent contribuer au développement ou au maintien des populations présentes dans les forêts ou les jardins privatifs en participant tout d’abord au dénombrement de spécimens. Nous présentons ici un protocole de dénombrement de spécimens élaboré par Bernard LECLERCQ, docteur d’Etat en écologie et référent Écologie forestière pour l’ONGE Forestiers du Monde® – France ainsi qu’un exemple de suivi d’une population locale.

Forestiers du Monde® a organisé le premier relâcher d’escargots de Bourgogne en France
Le Syndicat Mixte du Dijonnais présidé par Colette POPARD et Lyonnaise des Eaux, exploitant de la station d’épuration eauvitale de Dijon-Longvic ont donné leur accord pour qu’une parcelle close du site et aujourd’hui écologiquement réhabilitée, soit un lieu d’accueil des escargots de Bourgogne. Des « fondateurs » ont été lâchés le 1er juillet 2009 afin de constituer une nouvelle population. La presse fut conviée à cet évènement !

relâcher Escargots de Bourgogne 01-07-2009 008 (Small)

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *